Ecovacs Deebot T9 Aivi

Ecovacs propose un excellent aspirateur robot, le Deebot T9 Aivi que vous allez découvrir à travers ce test et savoir pourquoi c’est un bon choix.

Présentation

Le contenu de la livraison de la T9 AIVI est un peu léger – après tout, le modèle que nous avons testé est livré sans station d’aspiration, qui prend pas mal de place en comparaison. Alternativement, les personnes intéressées peuvent acheter le « grand package » chez le fabricant, qui comprend la station d’aspiration correspondante. La raison pour laquelle on n’utilise pas ici le « + » comme signe pour le modèle avec station est déroutante.

Le reste dans le colis de livraison est tout à fait similaire : il y a un deuxième chiffon d’essuyage, la même station de charge avec gestion des câbles, des manuels et un réservoir factice – c’est tout pour l’essentiel.

Puissance d’aspiration du Ecovacs Deebot T9 Aivi

Au premier coup d’œil, il y a quelques différences entre le Zigma Spark 980 que nous avons également testé et le T9 AIVI. Il y a tout d’abord la couleur : le T9+ n’existe qu’en noir, le T9 AIVI est noir. La forme est en grande partie identique avec ses deux brosses latérales, la tour laser soutenue par le bumper, la partie supérieure qui s’ouvre et le réservoir d’eau inséré à l’arrière. L’unité de caméra se trouve à l’avant du pare-chocs ; elle ne permet pas à l’aspirateur de naviguer comme les modèles d’iRobot, mais de détecter les obstacles et les objets qui se trouvent sur son chemin.

Ecovacs Deebot T9 Aivi

D’autres différences se trouvent en bas du robot. Le T9 AIVI mise sur la technologie Aeroforce connue d’iRobot. Contrairement au T9+, il n’y a donc pas une seule brosse principale avec un mélange de rangées de poils et de lèvres en caoutchouc, mais deux rouleaux en caoutchouc en forme de V qui tournent en sens inverse. Cette nouvelle technologie est également la raison pour laquelle les « anciennes » stations d’aspiration du T9+ ne fonctionnent plus avec le nouveau robot sans modification. Ce n’est pas le cas du diffuseur de parfum du T9, qui fonctionne également sans problème dans le modèle AIVI. C’est juste qu’il n’est pas inclus dans la livraison.

Comme toujours chez Ecovacs, le démarrage avec l’Ecovacs Deebot T9 AIVI est très simple : télécharger l’application Ecovacs, allumer le robot et suivre les instructions de l’application – c’est tout. C’est non seulement facile, mais aussi rapide.

L’application ne laisse aucune question sans réponse et offre toutes les fonctions connues de la concurrence. La répartition automatique des pièces avec possibilité d’adaptation manuelle, la définition de l’ordre avec différentes adaptations d’aspiration et d’eau par pièce, les frontières virtuelles et bien d’autres choses encore sont de la partie. Le robot reconnaît les tapis de manière fiable et augmente la puissance d’aspiration sans grand retard. Il enregistre ensuite leur position dans l’application afin de les omettre plus tard lors du balayage. Contrairement à la plupart de ses concurrents, l’application fait la différence entre un espace praticable et un espace non praticable. Des murs sont virtuellement affichés autour des différentes pièces, qui présentent ainsi des murs droits placés à angle droit. L’espace praticable est marqué en couleur. L’application indique la position des meubles à l’intérieur des murs virtuels sous forme d’espaces vides. Il existe également une carte en 3D. Ici, le robot place de manière autonome les meubles reconnus, l’utilisateur peut ajouter le mobilier virtuel manquant. Comme pour la concurrence, nous ne voyons pas de valeur ajoutée à cette fonction chez Ecovacs – elle est néanmoins agréable à regarder.

La navigation de l’Ecovacs Deebot T9 AIVI est, comme pour son prédécesseur T9, exemplaire. Le robot se déplace dans les pièces en ménageant largement les meubles et détecte à nouveau de manière assez fiable les obstacles grâce à True Detect 2.0, dont les chaussures ou les jouets. Comme chez la concurrence, cela fonctionne bien, mais pas parfaitement.

La caméra est orientée vers l’avant. Si l’aspirateur veut vérifier si les objets situés sur le côté sont contournés à une distance suffisante, il doit à chaque fois se tourner sur place sur le côté – ce qui prend du temps. En fait, le robot est malgré tout proche de la règle empirique d’un mètre carré de surface à nettoyer par minute, sans quoi il serait probablement encore bien plus rapide.

Autonomie

Selon les indications du fabricant, un trajet de nettoyage peut durer jusqu’à 160 minutes pour le Deebot T9+ avec sa batterie de 5200 mAh, alors que l’ancien T9 pouvait théoriquement durer jusqu’à 180 minutes. Avec un peu de tapis, il est plus réaliste de tabler sur 100 minutes de capacité restante pour le retour à la station de recharge. Le temps de charge est un peu long, mais le robot reprend tout de même de lui-même, sur demande, un nettoyage interrompu à la dernière position après 7 heures.

Les points forts

  • Une excellente navigation
  • Aspire efficacement
  • Très bonne autonomie

Conclusion

Que ce soit pour sa puissance ou son autonomie, le Ecovacs Deebot T9 Aivi est un aspirateur robot très bon.

[Total : 0 Moyenne : 0]

Nous serions ravis de connaitre vos avis

Laisser un commentaire