Samsung Jet Bot AI+

Samsung propose le Samsung Jet Bot AI+ qui est un aspirateur robot très performant à découvrir dans ce test.

Présentation

Dès le design, Samsung se distingue de ses concurrents. Le corps rond du Jet Bot AI+ est plus haut que celui de ses concurrents, mais une construction qui semble cacher des chaînes au lieu de roues y est fixée – comme les robots aspirateurs de Dyson. De plus, cette construction offre la possibilité d’éliminer l’un des plus grands problèmes des robots aspirateurs ronds : le nettoyage des coins. En effet, en raison de leur forme ronde, de tels aspirateurs ne peuvent pas atteindre correctement les coins d’une pièce, même avec une longue brosse latérale, ce qui fait qu’il y reste toujours de la saleté. Mais le Jet Bot de Samsung a, en plus de son boîtier rond, un design carré à l’avant, il n’est donc pas vraiment rond vu d’en haut, il est à différencié du iRobot Roomba J7+ qui est rond.

Pour éviter que l’avant anguleux ne reste accroché lors de la navigation, Samsung a installé de petites molettes sur les bords avant. Ainsi, le robot ne racle pas le mur, mais se déroule. On remarque également les capteurs arrière supplémentaires qui, en plus des capteurs avant et de la caméra, assurent une meilleure orientation. Aucun autre robot aspirateur n’offre cela. En outre, le robot blanc ne semble pas naviguer par laser, du moins aucune tour laser n’est visible dans la station d’aspiration et en général en dehors du travail. En fait, celle-ci se déploie lentement et élégamment au début de la tournée – unique en son genre !

L’application elle-même est un peu déroutante au premier coup d’œil – car il semble manquer la moitié. En effet, sur la page d’accueil du robot, on ne voit (plus tard) que la carte avec différentes pièces, au-dessus de laquelle on peut choisir « Pièces », « Autour des meubles » et « Ciblé », sous la carte se trouve un bouton de démarrage. Et c’est tout. Ce qui est un peu énervant, c’est que toutes les pièces sont présélectionnées – si l’on ne veut aspirer qu’une seule pièce, il faut à chaque fois désélectionner toutes les autres. « Autour des meubles » s’explique de lui-même, « ciblé » ne signifie rien d’autre que la définition d’une zone de nettoyage temporaire au moyen d’un rectangle virtuel.

Certes, il y a encore un menu à trois points en haut à droite avec un point de menu de réglage, mais il n’y a pas beaucoup d’options cachées ici. En fait, il suffit de faire défiler vers le haut pour trouver ce que l’on cherche. Ici, on a accès à la puissance d’aspiration ou au mode. Dans ce dernier, l’utilisateur peut choisir, avec une belle animation, si le robot doit d’abord nettoyer l’intérieur, puis les bords, ou bien l’inverse, ou encore uniquement en zigzag sans nettoyage spécial des bords. On y trouve également des points pour la surveillance à domicile, les horaires et surtout la gestion des cartes. Ce dernier point permet de créer des zones interdites, de gérer les pièces, d’adapter les meubles et appareils reconnus ou de réinitialiser la carte. Dans l’ensemble, cela ne semble pas très intuitif, mais avec un peu de temps d’adaptation, tout le monde devrait s’en sortir. En revanche, nous avons trouvé gênante la possibilité de n’enregistrer qu’une seule carte – ce qui ne correspond pas au prix de l’appareil.

Puissance d’aspiration du Samsung Jet Bot AI+

La navigation du Samsung Jet Bot AI+ est en partie étonnamment bonne, en partie sous-optimale. Commençons par ce qui n’est pas tout à fait réussi. Le robot se déplace assez brutalement dans l’appartement et, malgré ses nombreux capteurs, il se pousse et se tourne souvent de manière assez insouciante. Lorsqu’un coin avant du robot s’accroche à un meuble, il pousse toujours un peu plus loin et se met ainsi légèrement de travers. Cela ne le dérange certes pas ensuite et il reprend directement son travail avec insouciance, mais cela ne donne pas une impression très professionnelle. Lors du test, il s’est même pris une bonne rayure sur le dos. En revanche, la navigation générale est très bonne en ce qui concerne la recherche de chemin. Le robot ne s’est pas enlisé pendant le test et il a toujours retrouvé le chemin de la station de chargement. En revanche, nous n’avons pas du tout apprécié l’augmentation « intelligente » de la puissance d’aspiration – elle a à peine fonctionné chez nous sur la moquette, mais la puissance d’aspiration a été augmentée à des endroits où nous n’en avons pas vu la raison. Et il y a encore un problème : le Jet Bot AI+ est haut – trop haut. Il atteint presque 14 centimètres avec la tour laser déployée – c’est trop haut pour le lit ou la plupart des canapés. Nous n’avons pas trouvé de véritable raison pour construire le robot aussi haut lors du test.

Samsung Jet Bot AI+

En revanche, le Jet Bot marque des points dans un autre domaine : la reconnaissance d’objets en 3D. Jusqu’à présent, aucun autre robot aspirateur n’a reconnu différents objets tels que câbles, chaussures ou chaussettes de manière aussi fiable que le Jet Bot AI+ de Samsung. Cela comprenait non seulement la première détection, qui, à l’exception des câbles, a bien fonctionné pour tous les robots dotés de cette technique, mais aussi la gestion ultérieure du problème. En effet, alors que la concurrence a tendance à se rapprocher un peu trop des obstacles détectés, le robot Samsung le fait nettement moins. Même dans sa discipline de prédilection, à savoir la détection de câbles d’une couleur similaire à celle du sol, le robot a brillé lors du test. À notre avis, aucun autre fabricant n’a jusqu’à présent réalisé la reconnaissance d’objets en 3D de manière aussi efficace.

Le robot utilise également la caméra à une autre fin : la surveillance. La qualité de l’image et la vitesse de transmission sont convaincantes – l’image en direct ne présente pratiquement aucun retard. Le robot peut être utilisé en direct ou envoyé en patrouille de manière automatisée. Il signale alors, sur demande, tout mouvement qu’il détecte.

Venons-en à la performance de nettoyage. Un premier coup d’œil sur la brosse principale nous a d’abord fait douter de son efficacité, car elle est composée d’un matériau en peluche typique des sols durs combiné à une lamelle en caoutchouc qui tourne en spirale. En fait, elle fait plutôt bien son travail. Ainsi, le robot aspirateur a trouvé dans notre parcours 32 grammes de nourriture sur 35 et 20 grammes de grains sur 25.

Autonomie

Concernant l’autonomie, Samsung indique un temps de nettoyage maximal de 1 heure et demie, pour un temps de recharge d’environ 3 heures. L’aspirateur est donc plutôt adapté aux environnements de taille moyenne, d’environ 85 mètres carrés.

Les points forts

  • Un système de détection très performant
  • Station de recharge de qualité
  • Très bonne autonomie

Conclusion

Le Samsung Jet Bot AI+ est un aspirateur robot excellent aussi bien pour ses performances que pour son autonomie.

[Total : 1 Moyenne : 5]

Nous serions ravis de connaitre vos avis

Laisser un commentaire