Ecovacs Deebot T10 Plus

Ce test va vous faire découvrir l’aspirateur robot Ecovacs Deebot T10 Plus qui a une très grande puissance pour une excellente aspiration.

Présentation

D’un point de vue purement extérieur, le nouveau Ecovacs Deebot T10 Plus ressemble au Deebot T9 Aivi. Cela se remarque surtout au niveau du robot lui-même par les dimensions accrues et le couvercle supérieur, de plus la station d’aspiration est nettement plus large et rappelle beaucoup plus celle du Deebot T10 Plus. Sur le T10 Plus, le couvercle mentionné n’est plus divisé en deux comme auparavant. Il n’est donc plus relevé par une charnière pour accéder au bac à poussière et au bouton de mise en marche.

Au lieu de cela, Ecovacs mise désormais, comme sur le T9 Aivi, sur une plaque de recouvrement continue comme face supérieure, qui est maintenue magnétiquement sur le robot. L’absence de séparation en deux parties donne au modèle T10 un aspect un peu plus chic, mais nous trouvons moins pratique le fait que le couvercle doive être déposé séparément après son retrait. L’augmentation de la taille est surtout négative en ce qui concerne la hauteur – avec une hauteur de plus de 10 centimètres, cela peut parfois être un peu juste lorsqu’on essaie de se glisser sous les meubles.

Puissance d’aspiration du Ecovacs Deebot T10 Plus

Le reste est en grande partie identique au prédécesseur et au T9 Aivi : il y a deux brosses latérales et, comme sur le T9 Aivi, à nouveau une seule brosse principale flottante avec un mélange de lèvres en caoutchouc et de rangées de poils. Le réservoir d’eau est à nouveau glissé à l’arrière du robot, mais il ne dépasse plus. Ceux qui ne veulent pas essuyer utilisent le réservoir factice fourni, qui offre à nouveau la fonction de diffusion de parfum des anciens modèles. Les capsules parfumées correspondantes ne sont toutefois pas comprises dans la livraison – ce que nous trouvons incompréhensible à un prix aussi élevé. A l’avant du bumper, Ecovacs installe à nouveau son matériel de détection d’obstacles et d’objets AIVI, mais il manque ici les lasers croisés du T9 Aivi. Le T10 s’appuie entièrement sur sa caméra 960p.

L’application Ecovacs permet de connecter le T10 Plus au smartphone sans complications, en suivant les étapes d’installation bien documentées sur l’écran du téléphone. Ensuite, il y a peu de surprises – ceux qui ont déjà eu un autre robot Ecovacs s’y retrouveront immédiatement. En principe, l’application offre toutes les fonctionnalités dont dispose la concurrence. Cela va de la reconnaissance automatique de la moquette avec une augmentation automatique de la force d’aspiration à la détermination de plans de nettoyage, de limites virtuelles, à l’adaptation au plan et bien plus encore. À cela s’ajoutent l’assistant vocal maison Yiko, une carte en 3D et des fonctions permettant d’utiliser la caméra frontale du robot comme caméra de sécurité. Tout fonctionne parfaitement.

Contrairement à la concurrence, qui propose parfois également des cartes 3D, celles-ci sont même relativement utiles avec Yiko sur le T10. En effet, certains meubles virtuels détectés et insérés automatiquement ou positionnés ultérieurement à la main, comme les meubles ou les tables, peuvent être définis par la voix comme destination de nettoyage ciblée. Ainsi, le T10 n’aspire que sous le canapé – ce que la concurrence ne peut pas faire. En général, l’utilisation d’un assistant vocal propre est pratique pour tous ceux qui n’utilisent pas encore d’autres assistants vocaux. En outre, la reconnaissance vocale fonctionne souvent bien mieux avec les systèmes établis comme Siri, Alexa ou Google Assistant qu’avec Yiko. Celle-ci écoute d’ailleurs même lorsqu’elle est désactivée – du moins sur le T9 Aivi, Yiko se met à sonner de temps en temps, même lorsqu’elle est désactivée, parce qu’elle se sent interpellée et qu’elle informe qu’elle veut être activée.

La navigation de l’Ecovacs Deebot T10 Plus est exemplaire. Le robot trouve le juste milieu entre la véhémence, s’il ne parvient pas à se sortir d’une situation ou à entrer dans un passage étroit du premier coup, et la douceur lorsqu’il s’attaque à des meubles. Sinon, il suit des trajectoires rectilignes et, contrairement aux versions précédentes avec reconnaissance d’objets, il se rapproche des obstacles – comme un robot sans IA. De ce fait, il arrive maintenant sans retard notable dans les coins et près des murs et des meubles, Ecovacs a clairement fait des améliorations dans ce domaine. Il en va autrement de la reconnaissance d’objets. Bien que le fabricant mise maintenant sur la dernière version 3.0, la reconnaissance d’objets ne fonctionne à notre avis pas beaucoup mieux qu’avant – et pas mieux que chez la concurrence. Car même cette dernière a encore du mal à interpréter correctement ce que la caméra montre. Ainsi, lors du test, il est arrivé à plusieurs reprises que le T10 reconnaisse d’abord des objets placés sur son chemin, mais qu’il les écrase quand même par la suite.

En ce qui concerne la puissance d’aspiration, nous n’avons pas été entièrement convaincus lors du test. Sur les sols durs, le T10 Plus obtient certes un résultat correct, mais pas exceptionnel. La faute semble être surtout à la vitesse trop élevée des brosses latérales, à cause desquelles il n’envoie pas toujours la saleté vers sa brosse principale, mais la met complètement à l’écart. Sur la moquette, cela semble certes un peu mieux, mais d’autres modèles de pointe aspirent encore mieux les saletés très fines. Mais cela ne devrait pas être gênant au quotidien si l’on roule régulièrement, la maison ou l’appartement devant être bien nettoyés.

Autonomie

La fonction d’essuyage appelée Ozmo Pro 3.0 est en revanche un point fort. Comme sur le modèle précédent, une lingette vibre à haute fréquence et dissout ainsi nettement mieux la saleté que sans ce mouvement. Sur le T10, la fréquence a été augmentée à 640 vibrations par minute au lieu de 490. En même temps, l’eau est désormais mieux répartie sur la serpillière grâce à une buse supplémentaire et le bruit de nettoyage est devenu nettement plus faible. C’est probablement la meilleure nouveauté du Ecovacs Deebot T10 Plus. L’autonomie de la batterie est exemplaire, puisqu’elle peut atteindre 175 minutes d’affilée.

Les points forts

  • Prise en main facile avec l’application
  • Excellente aspiration
  • Autonomie très solide

Conclusion

Le Ecovacs Deebot T10 Plus est un excellent choix si vous voulez avant tout avoir une aspiration efficace.

[Total : 1 Moyenne : 5]

Nous serions ravis de connaitre vos avis

Laisser un commentaire